Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 05:56

koinobori.jpg

     Chez nous, la période de fin-avril et début-mai s’appelle « la semaine d’or ».  Le 29 avril est la journée de l’ère Shôwa car c’est l’anniversaire de l’Empereur Hirohito de cette ère et c’est le jour férié. Le 3 mai est la fête de la Constitution du Japon et c’est le jour férié.  Le 4 mai est la fête de la verdure et devenue le jour férié pour faire un pont avec le 5 mai, qui est la fête des enfants. Beaucoup de Japonais partent en vacances en se profitant de ces congés.  Pour les guides, si l’on a un voyage à guider, ce serait des moments difficiles, car partout il y a des embouteillages.

     La fête des enfants était autrefois la fête des garçons, Tango-no-Sekku.  L’on fêtait des garçons grandir et souhaitait qu’ils deviendront de beaux et robustes jeunes hommes.  Pour les filles, par contre, elles ont la fête des filles, Momo-no-Sekku, le 3 mars. Les poupées traditionnelles sont exposées à cette occasion.  Mais ce n’était pas le jour férié.  Nous étions très machos, bien entendu.  Avec l’arrivée de l’âge de l’égalité des deux sexes, nous sommes obligés de changer l’appellation de la fête du 5 mai de garçons à enfant.  Mais l’essentiel ne change pas. En tous cas, le sexe féminin a deux fêtes maintenant : la fête des enfants et la fête des filles. Cela me semble un peu injuste.

     Donc, à « la fête des Garçons », qui est aussi la fête des iris : Shôbu-no-Sekku, nous décorons le casque de samurais, éventuellement la poupée de samurai en armure, Gogatu-Ningyô et  dressons le mât pour que les carpes volent en air, Koi-Nobori.  Pourquoi des carpes volantes ?  Parce que selon une légende chinoise, les carpes montent contre des cascades d’un fleuve pour se transformer en dragons (Koi-no-takinobori), ce qui signifie que la carpe symbolise la force et l’énergie à l’égard des contre-courants dans la vie et l’ascension dans la hiérarchie sociale.  Cela peut s’appliquer aux femmes à nos jours, bien sûr, je devrais l’admettre.

     A part la décoration, nous mangions la pâte du riz comme Chimaki et Kashiwa-Mochi.  Nous prenons le bain aux iris, Shôbu-yu.  Nous buvons un peu de saké comme toujours, peut-être saké à la saveur d’iris.  La fête des enfants avec la carpe volante, c’est carpe diem, ma devise.

dragon.jpeg

Repost 0
Published by GuideTomo - dans objets
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 14:17

masque.jpg

     Pour voir des masques au Japon, vous avez des choix.  Vous pouvez visiter le Musée national de Tokyo pour de jolis masques de Nôh (http://p.tl/V59U) , ou sortir simplement dans la rue pour des Japonais ordinaires qui portent le masque blanc, masque hygiénique.  A cette saison du début de printemps, beaucoup de Japonais sont gravement malades et portent le masque pour ne pas contaminer les autres. Donc, il vaudrait mieux de ne pas s’en approcher…ce n’est pas exact.  La raison pour laquelle ils portent le masque, c’est parce qu’ils ont de l’allergie contre le pollen et ils s’en protègent.  Sinon, on aurait des yeux tout rouges, on ne s’arrêterait pas d’éternuer, on aurait le nez bouché, ou le nez qui coule sans cesse.

     Ce genre d’allergie était déjà connu dans les années 60.  C’était surtout l’allergie contre «Butakusa», littéralement l’herbe de cochon, une variété de chrysanthèmes.  Aux Etats-Unis,  Ce symptôme s’appelait «Hay Fever».

C’était beaucoup plus tard, en 1964, qu’on a compris que ce symptôme est dû au pollen de cyprès grâce à la découverte de Docteur Yozo Saito. Il s’est rendu compte qu’à cette saison de l’année, le nombre des malades augmente, parce que des arbres de cyprès sont en fleurs justement au printemps et leur pollen s’envole en air.  

     Au Japon, à la suite de la fin de la guerre, pour la reconstruction des maisons,  on a planté beaucoup d’arbres de cyprès.  Comme des cyprès arrivent à la fleuraison 20 ou 30 ans après la plantation, on a vu l’augmentation spectaculaire de nombre des patients dans les années 80.  

     Ainsi, le premier masque spécial anti-pollen est lancé sur le marché en 2002 et l’on peut maintenant trouver plein de variétés de masques à la pharmacie.

     Le masque autrefois était le symbole de la métamorphose.  En mettant le masque, on devient un autre personnage.  Aujourd’hui, le masque est le symbole de la précaution, la protection et de notre vulnérabilité, d’autant plus qu’on a vu cet incident nucléaire.  Le masque empêche des poussières radioactives, mais pas la radiation elle-même.  Dans ce cas-là, il faudrait un masque de plomb au lieu du masque de fer.

Repost 0
Published by GuideTomo - dans objets
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 04:32

Hinrichtung_Ludwig_des_XVI.png

Image: Exécution de Louis XVI, d’après une gravure allemande de 1793. 

    La Cour suprême de Japon a condamné  à mort le 20 février un certain Monsieur Otsuki, qui a tué une jeune mariée de 23 ans, Yayoi Motomura après l’avoir violée en absence de son mari en 1999 dans la préfecture de Yamaguchi.  Son bébé de 11mois, Yuka s’est trouvée tuée aussi à côté de sa mère.  Monsieur Otsuki avait 18 ans à l’époque.

     Au pays du Soleil levant, on garde toujours la peine de mort 死刑 : Shikei. C’est un sujet sérieux et controverse.  D’après le sondage, plus de 80 pour cent des Japonais sont favorables pour ce système de la peine de mort.  D’une part, on pense surtout au sentiment de membres de la famille de victimes, d’autre part, on estime que l’existence de cette peine pourrait empêcher d’autres crimes.  Réparer une faute grave par sa mort, c’est logique pour la majorité des Japonais, car ça convient aussi à notre morale traditionnelle.

     Bien sûr il existe des gens qui sont pour l’abolition de la peine capitale, y compris ancien garde des Sceaux, Madame Keiko Chiba qui résistait à donner l’ordre d’exécutions pendant son mandat.  Ils revendiquent surtout la dignité de l’homme et que le pouvoir d’Etat ne soit pas habilité d’exterminer la vie des citoyens.

     En tout cas, c’est très difficile d’obtenir la peine de mort chez nous.  La condition minimum requise, c’est qu’il faut tuer plusieurs personnes. C’est déjà quelque chose.  Ensuite, préférablement, il faut les tuer très brutalement, avec des raisons sans fondement.  Donc c’est assez difficile d’y arriver. Pourtant il y a en moyenne une dizaine de  peines de mort prononcées chaque année. 

     Or en France, vous avez abandonné la peine capitale en 1981 (la dernière exécution en 1977).  Et si on remonte dans l’histoire, c’était en 1792 que cette fameuse invention Guillotine s’est mise en œuvre.  A nos yeux, cette méthode semble assez cruelle si on imagine  la tête parlante toute seule après le coupage et du sang jaillissant en comparaison avec notre façon, la pendaison.  La pendaison fait moins de mal, dit-t-on.  Je n’en suis pas sûr.  Car jusque maintenant, je n’ai pas encore essayé ni l’un ni l’autre.  Pour le moment, la peine de cœur fait plus de mal que la peine de mort, me semble-t-il.   

 

Repost 0
Published by GuideTomo - dans objets
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 02:50

bouton.jpg

 

Les touristes me demandent de temps à autre où sont les toilettes. Je ne le sais pas la plupart des cas, mais je réponds toujours «Au fond à gauche, s’il vous plaît ».  Au Japon, les toilettes se trouvent partout au fond à gauche. C’est ma grande découverte. Je vais recevoir un jour le Prix Nobel des toilettes.

Les toilettes japonaises sont très avancées technologiquement. Des lunettes des cabinets sont chauffées à l’avance. La température est à 36 degrés. Par la suite, de l’eau nettoie automatiquement vos derrières. La température de l’eau est fixée à 38 degrés et son angle est à 43 degrés. Vous trouverez parfois du vent tiède qui souffle pour sécher. La température de l’air, à 50 degrés.  Après avoir quitté des cabinets, vous ne vous rendrez pas compte que ça se ferme tout seul.  Quelle intelligence ! 

Il existe aussi un système désodorisant à l’aide d’ozone.  «Si ça ne pue pas, on ne pourrait pas savoir s’il y a quelqu’un ou pas, » vous pouvez répliquer. Dans ce cas-là, il existe un supplément des effets sonores qui imite la chasse d’eau.

On l’appelle «Washlet». C’est le nom de la marque déposée de produit de la compagnie TOTO (Tôyô-Tôki, auparavant).  Une autre entreprise rivale INAX  l’appelle comme «Shower-Toilet».

La production de Washlet remonte à 1980.  Déjà, dans les années 60, on importait ce genre de toilettes soit des Etats-Unis soit de la Suisse surtout pour le but médical.  C’était cher. Un grand saut en avant au Japon est marqué en 1982 par cette publicité : «Vos derrières aussi veulent se laver. おしりだって洗ってほしい». Maintenant, 70,9 pour cent des foyers sont équipés de ce genre de toilettes.

Le progrès plus méconnu de ces toilettes japonaises est la diminution de la quantité d’eau qui coule. A l’arrivée de la chasse d’eau au début des années 70, on consommait 20 litres d’eau en une fois.  En passant à 13 litres en 1976, et à 8 litres en 5, 5 litres, la quantité est arrivée maintenant à 4, 8 litres grâce à l’invention de la technique «double tourbillon». C’est écologique d’économiser de l’eau.  Je pense que l’attachement des Japonais pour l’hygiène a beaucoup contribué à l’amélioration de ce petit coin. 

Mais les Français avaient aussi cet attachement avec un très bon système : le bidet. Quand j'étais en France dans les années 70, à côté de la cuvette, il y avait souvent une autre, un peu plus petite, plus rectangulaire. Pendant longtemps, je ne savais pas ce que c'était.  J'y mettais souvent des fruits pour rafraîchir.

Repost 0
Published by GuideTomo - dans objets
commenter cet article

Présentation

  • : GuideTomo
  • GuideTomo
  • : Guide Tomo, guide japonais de Tokyo qui travaille avec des touristes francophones vous présente de jolies photos prises au cours de ses voyages ainsi que des vidéoclips.
  • Contact

Recherche

Liens