Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 08:14

Sakura 

       Cette grande saison s’approche à nouveau cette année. La saison de Sakura, le cerisier.  

       Au Japon, depuis toujours, l’on redoute et admire la nature.  J’aimerais vous signaler d’abord cette fameuse expression de quartette, « Ka-Chô-Fû-Getsu » 花鳥風月, la fleur, l’oiseau, le vent, et la lune.  Ils étaient, et sont toujours, des thèmes favoris dans la littérature japonaise et dans la vie des Japonais.

       Ensuite, vous trouverez une autre devise, variation en trio « Setsu-Getsu-Ka » 雪月花, la neige, la lune et la fleur, qui sont tous les trois les symboles de la beauté suprême.  En ce qui concerne les fleurs et les arbres, tous les Japonais connaissent ce slogan aussi en trio « Shô-Chiku-Bai » 松竹梅, le pin, autrement dit  « Matsu », le bambou, « Take »  et le prunier, « Ume ». Car « Shô-Chiku-Bai » est aussi une marque de saké.  Je la connais, moi, au moins.  Il existe aussi «Kiku-Masamune » 菊正宗, comme marque de saké, dont la particule « Kiku » veut dire le chrysanthème.  Je la connais aussi, cette marque, bien sûr.  Le chrysanthème est la fleur des morts comme en Occident, mais il signifie en même temps le blason de la famille impériale.  Ruth Benedict, anthropologiste américaine a utilisé la combinaison en duo de Le Chrysanthème et le sabre pour caractériser la société et la culture japonaise.

       Mais où est-ce bien donc le cerisier ?  

       Le cerisier au Japon, c’est spécial, c’est à part, c’est solo.

       La mention sur le cerisier se trouve déjà dans le Nihon-Shoki  rédigé en 720.  L’Empreur Jito a visité le mont Yoshino pour apprécier des cerisiers à l’époque.  Aujourd’hui, il y a plus de 100 variétés de cerisiers sauvages et plus de 200 variétés de cerisiers horticoles dont la plus célèbre est « Somei-Yoshino ».  La plupart des cerisiers du Japon ne donnent pas de fruits.  Non.  Plus précisément, ils produisent des fruits, mais comme ils sont tout petits qu’ils ne sont pas reconnaissables. 

       Chaque année, des cerisiers fleurissent au printemps et nous montrent de beaux paysages.  Au début de mars, l’agence de la météorologie annonce la prévision de l’avancement du front de floraisons « Sakura-Zensen » 桜前線, qui montre en principe la date de commencement de la fleur.  La floraison dépend surtout de la température moyenne de la journée qui devrait être au-delà de 10 degrés.  Quand les cerisiers fleurissent, il n’y a pas de feuille.  Des feuilles vertes ne viennent qu’après la floraison.

       Ainsi, en pleine floraison, l’on ne voit que des pétales rose-blanches qui forment une masse aux jardins, en montagne, et aux bords de rivière.  Du début jusqu’à la floraison complète, cela prend à peu près une semaine.  Et cette phase suprême ne dure qu’environ 5 ou 6 jours.  En plus, s’il y a un moindre vent pendant ce temps-là, des pétales s’envolent facilement.  Fini !  La vie de fleurs de Sakura est vulnérable et éphémère, comme notre vie.  Il n’y a pas d’éternité pour ce genre de beauté.  C’est-à-dire, c’est beau puisque cela se périme.  L’accumulation de cette beauté, c’est donc juste avant la fin de la vie : « Sakura-Fubuki » 桜吹雪, le tourbillon de pétales de cerisiers.  Dans le cinéma japonais, beaucoup de héros meurent dans Sakura-Fubuki. 

       Comment est-ce qu’on peut apprécier le sakura sans mourir au tourbillon de fleur ?  Il y a plusieurs façons. (à suivre, la photo est de l'année dernière, à Asakusa)

Partager cet article

Repost 0
Published by GuideTomo - dans paysages
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : GuideTomo
  • GuideTomo
  • : Guide Tomo, guide japonais de Tokyo qui travaille avec des touristes francophones vous présente de jolies photos prises au cours de ses voyages ainsi que des vidéoclips.
  • Contact

Recherche

Liens