Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 00:49

2013-5-0644.JPG

A Nara, dans le parc de Nara, des daims et des daines nous accueillent. Les Japonais considèrent les daims comme des messagers des dieux.  Ils n'en mangent pas, mais ils chérissent les daims. Ils les touchent, ils leur parlent, et ils les alimentent. Les biscuits destinés aux daims «shika-senbei» sont en vente à 150 yens. 

Le nombre de daims dans le parc reste plus ou moins inchangé entre 1 100 et 1 200. Chaque année, ils ont une centaine de naissances et une centaine de morts, dus à la maladie, aux accidents de voiture etc. Si vous les observez bien, vous vous rendez compte que les mâles sont beaucoup moins nombreux que les femelles, dans le rapport de 1 à 4. Un harem. Pourtant, des mâles se battent entre eux en automne. C’est la saison de l’amour. Pour éviter qu’ils se blessent, nous les faisons se couper des cornes au début d’octobre chaque année.  Cette coupure de cornes est devenus un rite du sanctuaire Kasuga-taisha. Il se tient depuis le 17ème siècle.

Souvent, près de vendeurs de biscuits, des daims sont parfois agressifs. Attention, je vous préviens, il ne faut pas trop taquiner des daims. Surtout à la saison de l’accouchement de printemps et à la saison de l’amour. La saison de l’amour, c’est-à-dire ils sont en rut. Ils sont en rut seulement en automne. D’après mes recherches, seul l’être humain est capable d'être tout le temps en rut, ou jamais.

Partager cet article

Repost 0
Published by GuideTomo - dans rencontres
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : GuideTomo
  • GuideTomo
  • : Guide Tomo, guide japonais de Tokyo qui travaille avec des touristes francophones vous présente de jolies photos prises au cours de ses voyages ainsi que des vidéoclips.
  • Contact

Recherche

Liens