Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 15:24

granite3.jpg

Cela fait un mois qu’il fait chaud à Tokyo. Tous les après-midi, il fait plus de 30 degrés Aujourd’hui le 28 août 2012, c’est la cinquième fois cette année que la température est montée au-delà de 35 degrés au centre de la ville.  C’est la journée qu’on appelle «môshobi 猛暑日», journée canicule. La moyenne de la température la plus haute d’une journée à Tokyo de mois d’août est pour le moment 33,0 degrés, plus élevés que  celle de l’année 2011, soit 31, 2 degrés.

Un autre critère de la chaleur est la soirée «nettaiya 熱帯夜» littéralement la nuit tropicale, où la température la plus basse d’un jour reste au-delà de 25 degrés.  Cela fait déjà 18 nuits tropiques successives depuis le 11.

Il vous semblerait moins chaud que la canicule européenne par exemple de 2003, mais ce qui est dur ici, c’est de l’humidité. Une fois qu’on marche dehors sans abri,  on se retrouve tout en sueurs au bout de deux minutes comme si l’on vient de se baigner. En plein soleil, il faut surtout faire attention de ne pas attraper le coup de chaleur «necchûshô 熱中症». Il vaudrait mieux se diriger à côté de bâtiments et d’arbres, à l’ombre pour éviter le coup de soleil.  Mais attention, si vous marchez à côté de bambouseraies, vous pourriez attraper le coup de bambou. 

Un des aliments japonais que je vous conseille cette saison pour apaiser la soif, est  le «kakigôri カキ氷», la glace pilée à la japonaise.  C’est une sorte de sorbet ou granité, mais la substance est de la glace pilée sans additif, et on verse du sirop sucré et coloré après le pilage. Si la qualité de la glace est bonne et le pilage est correct, cette glace se fond dans la bouche comme barbe à papa.  Quel délice !

Le kakigôri a une longe histoire chez nous.  Je cite un passage d’une œuvre très connue de XIe siècle, «Note de chevet 枕草子». L’auteur SeiShônagon estime que « Choses élégantes --- Sur un gilet violet claire, une veste blanche.  Les petits des canards. Dans un bol de métal neuf, on a mis du sirop de liane, avec de la glace pilée.  Un rosaire en cristal de roche. De la neige tombée sur les fleurs des glycines et des pruniers. Un très joli bébé qui mange des fraises. » (traduction par André Beaujard, Connaissance de l’Orient, Gallimard / Unesco) Des nobles japonais avaient la chance de savourer de la glace pilée à l’époque où il n’existait pas de réfrigérateurs.  Comment est-ce qu’ils pouvaient obtenir la glace en plein été ?  Ils en fabriquaient en hiver et en conservaient dans une cave «himuro 氷室». 

Aujourd’hui, il en reste seulement 5 fabricants de la glace qui gardent cette façon traditionnelle.  Ils n’utilisent que de l’eau pure et naturelle de la montagne, ils n’utilisent pas de machines à glace, et il faut se soigner de la glace tous les jours avec patience : enlever la poussière et déblayer la neige (voir des photos d’un site en japonais : http://foodpia.co.jp/tennenice.html) pour obtenir la glace naturelle (tennengôri天然氷) . Vous aurez l’occasion d’en goûter à Nikko en visitant le mausolée de Tôshôgû.  A droite de l’allée d’accès, il y un marchant ambulant qui sert le kakigôri de tennengôri.

A part  le kakigôri, il y a d’autres agréments au Japon qui illustrent la saison estivale : hanabi 花火(feu d’artifice), yukata 浴衣 (costume traditionel), uchiwa 団扇(éventail en rond), uchimizu 打ち水 (arrosage), sudare( store en bambou), suika 西瓜 (pastèque) , asagao 朝顔(volubilis), fûrin風鈴 ( clochette). L’été au Japon est très riche avec plein d’images grâce à  sa chaleur.

(photos ci-dessus: la glace pilée de la glace normale à gauche, et la glace pilée de la glace naturelle à droite.)


Partager cet article

Repost 0
Published by GuideTomo - dans gourmet
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : GuideTomo
  • GuideTomo
  • : Guide Tomo, guide japonais de Tokyo qui travaille avec des touristes francophones vous présente de jolies photos prises au cours de ses voyages ainsi que des vidéoclips.
  • Contact

Recherche

Liens